Au revoir Jacqueline

Pour toi Jacqueline on ne t’oubliera pas

En respect des mesures Gouvernementales un petit comité a accompagné Jacqueline vers sa dernière demeure; une douzaine de Cécéristes étaient présent. Pascal Pérignon présent a écrit et lu un bel éloge pour notre Jacqueline………..

Jacqueline

Jacqueline, un petit bout de femme : petite par la taille assurément mais grande par la volonté et son caractère bien trempé.

Et si vous lui demandiez quel est son trait de caractère, elle vous répondait dans un sourire, » je suis têtue car quand j’ai une idée, j’aime bien aller au bout de ce que j’ai décidé ».

Ainsi par exemple elle s’était fixée l’objectif pour ses 80 ans de rallier à vélo Strasbourg.

Avec une préparation pas aussi optimum que ce qu’elle aurait souhaité en perfectionniste invétérée et en « stakanoviste » du bitume. Eh oui ce n’était pas les kilomètres qui l’effrayaient avec 2 ou 3 sorties par semaine de préférence avec quelques bosses qu’elle affectionnait.

Mais ces bosses à 80 ans étaient plus pentues. Ainsi pour rallier Strasbourg nous empruntions le Col du Donon après quelques heures de selle et Jacqueline rencontrait de réelles difficultés à gravir le col. Après d’âpres discussion, je parvenais à la convaincre de monter dans la camionnette. Mais à la vue du sommet du col, il fallut la débarquer car elle voulait terminer à vélo. Mieux même, Armelle lui ayant dit que les derniers kilomètres étaient moins pentus : elle redescendait quelques centaines de mètres avant de remonter le col. Ce n’était pas de la fierté mais la volonté d’aller au bout de son objectif.

Mais ne vous dites pas qu’à son âge….. car Jacqueline roulait depuis longtemps, plus de 40 ans, qu’elle parcourait près de 4.000 kms chaque année même au temps de son activité professionnelle à la Banque de France, elle adorait les séjours organisés par le club et elle collectionnait bon nombre de Provinces Françaises tant son envie de découvrir son pays s’était transformé en quête des BPF.

Quête impérieuse. Nous séjournions à Mesland avec un programme prédéfini mais Jacqueline voulait absolument aller à Château-Renault pour enrichir sa collection de BPF. Malgré une résistance certaine du groupe et sa menace d’y aller seule, nous l’avons accompagné à Château-Renault. Elle savait persuader….

Autre trait de son caractère l’impatience avec souvent comme exutoire Yolan dont le calme, la fausse placidité ressemblait à un jeu entre eux.

Mais Jacqueline était surtout la gentillesse, une discrétion quasi maladive, l’impossibilité de se fâcher avec elle, une culture avérée, une curiosité dans tous les domaines, la soif de lire.

J’ai pu apprécier toutes ces facettes de Jacqueline lors de notre cohabitation sur les bords du lac des Settons en 2017 où elle avait renoncé à pédaler. Et je garde de ces moments où nous étions seuls, une tendresse qui j’espère va l’accompagner dans son échappée solitaire vêtue de ce maillot qu’elle chérissait.

Pascal Pérignon

Retrouvez l’interview  » QUI EST TU  » de Jacqueline réalisé par Florian en Novembre 2012   

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.